Mon Epargne TV

Accueil > Bourse > La Bourse de Paris se stabilise en plein regain de tension commerciale (...)

La Bourse de Paris se stabilise en plein regain de tension commerciale (+0,08%)

mardi 7 mai 2019, par FranceTransactions.com (avec AFP)

La Bourse de Paris se stabilise en plein regain de tension commerciale (+0,08%)

A 09H16 , l’indice CAC 40 prenait 4,50 points à 5.488,02 points. La veille, il avait fini en net reculde 1,18%.

Les marchés européens vont "continuer à se focaliser sur les dernières annonces de droits de douane sur des produits chinois faites" par le président américain et "vont suivre de près les derniers développements", a souligné Jasper Lawler, responsable de la recherche chez London Capital Group.

"Le fait que la Chine puisse quand même envoyer ses représentants à Washington jeudi et vendredi pour négocier a apaisé les opérateurs", selon lui.

"Mais ce qui est désormais clair est qu’il reste beaucoup de travail à faire avant qu’un accord entre les deux premières économies mondiales soit trouvé. Cela ne veut pas dire que c’est impossible", a-t-il poursuivi, "mais cela pourrait prendre plus de temps que les deux parties ne le laissaient penser et que les marchés l’anticipaient".

Dimanche, Donald Trump avait annoncé que lesdroits de douane supplémentaires sur 200 milliards de dollars allaient augmenter vendredi, passant de 10 à 25%. Il avait alors déploré que les négociations n’allaient pas assez vite.

Lundi, Washington a accusé Pékin de revenir sur certains de ses engagements pris dans le cadre des négociations pour mettre fin à leur guerre commerciale.

Pour autant, les tractations ne sont pas rompues puisque les deux parties se retrouveront jeudi et vendredi à Washington, a indiqué le négociateur en chef américain, Robert Lighthizer, cité par des médias américains. Et c’estle négociateur chinois Liu He, considéré comme très proche du président Xi Jinping, qui fera le déplacement, a annoncé mardi à Pékin le ministère du Commerce.

Du côté des indicateurs, les commandes industrielles allemandes sont remontées en mars.

Aux États-Unis, labalance commerciale et les crédits à la consommation pour mars sont attendus dans l’après-midi.

La Commission européenne présentera en outre ses prévisions économiques de printemps.

  • Iliad bondit -

En matière de valeurs, Iliad se voyait réserver un bon accueil avec un bond de 5,60% à 99,62 euros, la progression de chiffres d’affaires et la vente de ses pylônes de télécoms en France et en Italie au groupe espagnol Cellnex l’emportant sur la nouvelle érosion de ses abonnés.

EssilorLuxottica prenait 0,47% à 107,80 euros, soutenu par des ventes conformes aux attentes au premier trimestre, en hausse de 7,5% sur un an, malgré la crise de gouvernance à son sommet.

Lagardère montait de 1,76% à 24,32 euros, dynamisé par un chiffre d’affaires consolidé en progression de 9,8% au premier trimestre, porté par les bonnes performances de ses branches de distribution dans les transports et d’événements sportifs.

Arkema gagnait 0,85% à 87,44 euros, les investisseurs retenant davantage la hausse de 2% des ventes que la baisse de 22% de ses ventes liées notamment à charges de restructuration et des amortissements au premier trimestre.

Alstom refluait de 0,26% à 38,55 euros. Le constructeur ferroviaire a publié un bénéfice net en hausse de 87% pour son exercice décalé 2018/19, à 681 millions d’euros, et va verser cette année un trèsgros dividende à ses actionnaires.

Solvay s’enfonçait de 4,81% à 98,66 euros, la prudence manifestée par le groupe pour 2019 l’emportant sur la progression du bénéfice net en progression de 18% au premier trimestre.

Imerys plongeait de 6,73% à 44,06 euros, souffrant d’unbénéfice net en recul de 8,7% au premier trimestre, pénalisé par la baisse des volumes de ventes, notamment dans les marchés de l’automobile en Europe et de l’industrie.

abx/tq/spi